Kofi Annan met en garde Israéliens et Palestiniens contre un "détournement" du processus de paix par les extrémistes

Kofi Annan met en garde Israéliens et Palestiniens contre un "détournement" du processus de paix par les extrémistes

Le Secrétaire général des Nations Unies a demandé aujourd'hui aux Israéliens et aux Palestiniens de ne pas laisser les extrémistes détourner la Feuille de route et incite les parties à reconnaître qu'elles sont "partenaires dans ce projet et qu'elles ne peuvent que réussir ou échouer ensemble" dans leur quête pour la paix au Moyen-Orient.

Dans un message lu par le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, Danilo Turk, à l'occasion de la Réunion internationale des Nations Unies à l'appui de la paix au Moyen-Orient, organisée à Kiev sous les auspices du Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, M. Annan a souligné que les parties avaient la responsabilité de respecter pleinement les obligations de la Feuille de route, de mener à bien le processus et il a mis en garde contre toutes mesures unilatérales, qu'il s'agisse d'attaques terroristes contre des civils, d'assassinats, d'arrestations et de détentions arbitraires, de destruction de logements, de bouclages et blocus étouffants les activités de peuplement.

"La violence n'a pas encore périclité et des efforts considérables seront nécessaires pour prévenir des attaques terroristes et des incursions militaires qui remettraient en cause l'application de la Feuille de route", a-t-il prévenu.

Cette Feuille de route, présentée par le Quatuor, propose un calendrier en trois étapes pour parvenir à un règlement négocié du conflit israélo-palestinien avec pour objectif la création d'un État palestinien coexistant pacifiquement avec Israël.

"C'est aux parties que revient la responsabilité de mener à bien ce processus" a déclaré le Secrétaire général. "Il ne faut pas que de nouvelles victimes viennent s'ajouter aux plus de 3 000 morts et aux milliers de blessés déjà dénombrés. Les enfants, les femmes et tous les civils innocents doivent enfin pouvoir vivre en paix et en sécurité."