Le flot de réfugiés en Côte d'Ivoire rend plus urgente la mission du Conseil de sécurité dans la région

Le flot de réfugiés en Côte d'Ivoire rend plus urgente la mission du Conseil de sécurité dans la région

media:entermedia_image:45016ead-42d2-4b3f-9b3c-c83bd36e9a06
Les informations en provenance de Côte d'Ivoire où on signale 750 000 personnes déplacées par le conflit, n'en rendent que plus urgente la Mission du Conseil de sécurité en Afrique de l'Ouest.

S'exprimant lors d'une conférence de presse, le chef de la mission, l'ambassadeur du Royaume-Uni, Jeremy Greenstock, a indiqué que les informations fournies au Conseil de sécurité faisaient état d'une situation particulièrement dramatique dans le Nord-Ouest et l'Ouest de la Côte d'Ivoire.

Le Conseil avait été informé, plus tôt dans la journée, par le Sous-Secrétaire général pour les opérations de maintien de la paix, Hédi Annabi et par Carolyn McAskie, Envoyée pour les questions humanitaires en Côte d'Ivoire, sur la crise dans ce pays.

Au même moment, la situation au Libéria voisin où s'affrontent les troupes gouvernementales et différentes factions rebelles, est comparable aux pires moments du conflit en Sierra Leone, a indiqué M. Greenstock. Soulignant qu'il y avait aussi des problèmes dans certains secteurs de la Guinée, il a indiqué qu'il gardait l'espoir d'une plus grande implication de l'ONU pour restaurer la paix et la stabilité dans la région.

A propos de la Mission qu'il va conduire en Afrique de l'Ouest du 15 au 23 mai et qui doit se rendre au Nigéria, au Ghana, en Côte d'Ivoire, en Guinée, au Libéria, en Guinée-Bissau et en Sierra-Leone, M. Greenstock a souligné que l'évolution de la crise en Côte d'Ivoire qui est passée « du tumulte politique à une véritable rébellion » montrait à quel point la région était fragile quand il s'agissait de préserver sa propre sécurité et sa cohésion politique.

« Je veux que cette mission produise, non des exhortations mais des conclusions qui influencent de façon concrète ce qui se passe en Afrique de l'Ouest », a déclaré M. Greenstock.