La voix de l'ONU doit être claire et efficace, affirme le Comité de l'information dans un projet de résolution

9 mai 2003

L'Organisation des Nations Unies demeure le fondement indispensable d'un monde juste et pacifique et sa voix doit être entendue de façon claire et efficace. C'est ce que le Comité de l'information a réaffirmé aujourd'hui en adoptant par consensus un projet de résolution exhaustif qui sera soumis à l'approbation de l'Assemblée générale de l'ONU. Le rôle du Département de l'information est à cet égard essentiel, a également affirmé le Comité.

L'Organisation des Nations Unies demeure le fondement indispensable d'un monde juste et pacifique et sa voix doit être entendue de façon claire et efficace. C'est ce que le Comité de l'information a réaffirmé aujourd'hui, en adoptant par consensus un projet de résolution exhaustif qui sera soumis à l'approbation de l'Assemblée générale de l'ONU. Le rôle du Département de l'information est à cet égard essentiel, a également affirmé le Comité.

« L'appui exprimé par le Comité aux changements structurels proposés par le Département est une confirmation bienvenue des efforts de restructuration en cours » a déclaré le Secrétaire général adjoint à la communication, Shashi Tharoor, à l'issue de la vingt-cinquième session du Comité, commencée le 28 avril dernier et marquée par un débat de trois jours et la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse placé sous le thème « les médias et les conflits armés. »

Selon une des dispositions-clés du texte, l'Assemblée se féliciterait de la restructuration engagée dans le département et l'encouragerait à poursuivre ses efforts pour réorienter ses activités et améliorer son efficacité et son rendement.

L'Assemblée générale devrait également, selon le Comité, se féliciter de la décision du DPI d'inscrire l'auto-évaluation dans son travail quotidien et d'institutionnaliser le suivi des résultats, en constatant que le Département est en train d'élaborer des méthodes et de procéder à une évaluation systématique de l'impact et du rapport coût-efficacité de toutes ses activités sur une période de trois ans.

En ce qui concerne les nouvelles priorités du département, l'Assemblée approuverait la nouvelle structure qui comprend les services de communication stratégique, les services d'information, les services de bibliothèque et les services de diffusion.

Elle se féliciterait par ailleurs que le Département de l'information s'applique actuellement à renforcer le multilinguisme dans ses activités et l'encouragerait à poursuivre ses efforts dans ce sens.

Dans le domaine des moyens traditionnels de communication, le texte note avec satisfaction le succès du projet pilote sur l'élaboration d'une capacité internationale de radiodiffusion pour l'Organisation des Nations Unies et entérine la proposition du Secrétaire général tendant à ce que ce projet pilote fasse partie intégrante des activités du Département.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.