En Afrique de l'Ouest du 15 au 23 mai, la mission du Conseil de sécurité s'efforcera d'y promouvoir la paix

7 mai 2003

Le Conseil envoie en Afrique de l'Ouest, du 15 au 23 mai, une mission conduite par l'ambassadeur du Royaume-Uni qui s'intéressera tout particulièrement aux liens existant entre les conflits au Libéria, en Côte d'Ivoire et en Sierra Leone.

Dans une lettre publiée aujourd'hui, le Président du Conseil de sécurité, M. Munir Akram du Pakistan, informe le Secrétaire général de l'ONU de la décision du Conseil d'envoyer une mission en Afrique de l'Ouest entre le 15 et le 23 mai prochains. M. Akram avait déclaré, le 5 mai dernier, que le Conseil espérait que la mission ferait progresser la paix dans la région.

Parmi les objectifs fixés à la Mission et détaillés dans cette lettre, les crises au Libéria, en Côte d'Ivoire et en Sierra Leone occupent une place prépondérante. La mission doit en effet se rendre dans chacun de ces pays et examiner à la fois la situation intérieure et les interactions entre les crises qui affectent la région. Il lui est tout particulièrement demandé à cet égard de s'intéresser aux questions des mercenaires, du trafic d'armes et des réfugiés

Alors que le Conseil a décidé hier de reconduire les sanctions à l'encontre du Libéria pour une durée d'un an et d'y inclure une interdiction des exportations de bois pendant dix mois, la mission devra, lors de sa visite à Monrovia, évaluer les réactions du gouvernement aux propositions du Conseil notamment en ce qui concerne la tenue d'élections libres et équitables. Elle devra également insister auprès du gouvernement mais aussi du mouvement rebelle des « Libériens unis pour la réconciliation et la démocratie » (LURD) et de tous les groupes rebelles armés pour qu'ils engagent des négociations en vue d'un cessez-le-feu.

La Mission se rendra également en Côte d'Ivoire où elle examinera avec le Représentant de l'ONU, Albert Tévoedjré, les progrès accomplis regardant la Mission des Nations Unies dans ce pays. En Sierra Leone, il lui est demandé de s'intéresser notamment aux avancées opérées par la Mission de l'ONU (MINUSIL) en matière de sécurité et aux travaux du Tribunal spécial et de la Commission Vérité et réconciliation.

Enfin, lors de son étape en Guinée-Bissau, la mission devra exhorter le Président Kumba Yalá pour qu'il fasse en sorte que les élections prochaines se déroulent de façon transparente, équitable et crédible.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.