L'Agence de l'ONU pour les droits de l'homme condamne l'exécution d'otages par les rebelles en Colombie

6 mai 2003

L'Agence de l'ONU pour les droits de l'homme a condamné, aujourd'hui, l'exécution du gouverneur d'Antioquia, Guillermo Gaviria, de l'ancien ministre de la Défense Gilberto Echeverri et de huit autres personnes retenues en otage, depuis plus d'un an, par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Le Porte-parole du Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Sergio Vieira de Mello a réitéré l'appel de M. de Mello qui, dans son dernier rapport à la Commission des droits de l'homme, a demandé aux FARC et à tous les autres groupes armés illégaux de Colombie de relâcher tous les otages qu'ils gardent encore prisonniers.

Le Bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en Colombie rappelle que les FARC ont toujours ignoré les appels en faveur de la libération des otages y compris ceux émanant du Haut Commissaire.

Plusieurs centaines d'otages sont toujours détenus par les FARC dont la candidate écologiste à l'élection présidentielle de Colombie, Ingrid Betancourt.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.