La Mission de l'ONU au Congo dénonce les affrontements entre groupes armés à Bunia

5 mai 2003

Après les affrontements qui ont fait au moins 5 morts et plusieurs blessés, samedi à Bunia,, la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC) a dénoncé les menaces que font peser ces violences sur l'Accord de cessation des hostilités conclu le 18 mars dernier.

p>

"En milieu de matinée, des échanges de tirs à l'arme légère et à l'arme lourde se sont produits dans plusieurs quartiers de la ville, provoquant la panique au sein de la population et visant également les locaux de la MONUC et des Agences des Nations Unies. Les militaires du contingent uruguayen ont dû riposter. La résidence du Bureau de Coordination des Affaires humanitaires (OCHA) a été entièrement pillée. Les échanges de tirs ont entraîné un déplacement important de la population vers l'aéroport et d'autres quartiers moins exposés aux combats.", indique aujourd'hui un communiqué de presse de la MONUC.

Toujours selon la Mission, l'enjeu de cette confrontation entre groupes armés Lendu et Hema serait le contrôle de Bunia. Elle précise également qu'en début d'après-midi de ce même samedi, les troupes ougandaises (UPDF) ont repris le contrôle de la ville, comme l'exigent les conventions internationales. La MONUC a, elle aussi, repris ses patrouilles en ville et constaté l'arrivée, dimanche, de renforts de la police nationale congolaise.

La MONUC estime impératif et urgent que tous les signataires respectent sans délai leurs engagements à retirer leurs éléments armés de Bunia, et à les regrouper dans leurs quartiers généraux respectifs. C'est à cette condition, indique-t-elle, que la Commission de pacification de l'Ituri (CPI) sera en mesure, avec l'appui de la MONUC, d'assurer le retour effectif de la paix et de la sécurité à Bunia et dans l'Ituri.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.