Transfert du pouvoir au Burundi : Kofi Annan félicite le nouveau Président et appelle au cessez-le-feu

30 avril 2003

A l'occasion de l'alternance du pouvoir au Burundi passé aujourd'hui de la minorité tutsie à la majorité hutue avec la prestation de serment du nouveau Président, Domitien Ndayizeye, et du Vice Président, Alphonse Kadege, le Secrétaire général de l'ONU a appelé à un cessez-le-feu immédiat, total et permanent dans le pays.

Après avoir félicité les nouveaux Président et Vice-Président burundais, dans un message lu par son représentant pour le Burundi, Berhanu Dinka, Kofi Annan a également rendu hommage au Président sortant, Pierre Buyoya qui, "en honorant les engagements pris, a prouvé sa maturité et sa sagesse en parvenant à un consensus qui honore le Burundi et les Burundais."

Le Secrétaire général a toutefois regretté que "la deuxième phase de la transition démarre dans un environnement encore instable" et que, "en dépit des accords de cessez-le-feu conclus en octobre et décembre 2002 entre le Gouvernement et les mouvements armés, la guerre et la violence continuent."

"Tous les moyens doivent donc être mis en oeuvre pour parvenir à un cessez-le-feu immédiat, total et permanent", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il demandait au CNDD de Pierre Nkurinziza de respecter les engagements pris et les accords signés. Il a également réitéré sa demande au PALIPEHUTU-FNL d'Agathon Rwasa de mettre fin aux hostilités et d'engager sans tarder des négociations avec le Gouvernement.

Saluant "les initiatives de l'Union Africaine, qui a dépêché des observateurs militaires et pris les mesures voulues en vue du déploiement de la Mission africaine", Kofi Annan a estimé que "les ressources nécessaires devaient être mobilisées pour permettre la mise en place rapide de toutes les forces prévues."

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.