Récoltes incertaines dans le sud de l'Iraq, selon la FA0

Récoltes incertaines dans le sud de l'Iraq, selon la FA0

media:entermedia_image:10e3d040-ee33-4f0d-ae7d-e5a8808ac9fe
Alors que les récoltes non irriguées du nord de l'Iraq qui fournissent en principe un tiers de la production de céréales cette année, ne devraient pas être affectées par le conflit récent, il n'en va pas de même pour le sud du pays où les récoltes de céréales et de légumes sont incertaines, prévient l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture.

Se fondant sur les rapports de son personnel local, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) prévient que les récoltes dans le sud de l'Iraq, qui dépendent de l'irrigation, pourraient avoir souffert des coupures de courant électrique. Les provinces du nord en revanche, où l'irrigation n'est pas pratiquée et où les fermiers n'ont, pour la plupart, pas dû quitter leurs exploitations pendant le conflit, devraient produire 500 000 tonnes de blé et d'orge et au total 30 à 35 % de la production nationale de grains, estimée cette année à 1,7 millions de tonnes.

La situation est moins claire dans le sud, notamment dans les vallées du Tigre et de l'Euphrate qui fournissent un autre tiers de la production totale de grains ainsi que pour les cultures maraîchères pour lesquelles la FA0 redoute des difficultés.