Iraq: les agences de l'ONU ouvrent un nouveau corridor alimentaire et appuient la réouverture des écoles

25 avril 2003

Les agences de l'ONU ont ouvert, aujourd'hui, un quatrième corridor humanitaire en Iraq, appuient la réouverture des écoles et se préparent désormais au rapatriement éventuel de 500 000 réfugiés iraquiens.

Pour la première fois, 54 camions du Programme alimentaire mondial (PAM) convoyant 2700 tonnes de farine ont commencé à franchir la frontière entre la Syrie et l'Iraq.

"C'est le premier convoi humanitaire au départ de la Syrie depuis le début de la guerre et le PAM est très reconnaissant pour le soutien qu'il a reçu de la part du gouvernement syrien qui a fait en sorte que l'acheminement de produits alimentaires locaux s'effectue dans de bonnes conditions", a déclaré le représentant du PAM en Syrie. Certains de ces camions ont déjà atteint Mossoul ou y parviendront plus tard dans la journée.

Des corridors alimentaires partant de la Turquie, de l'Iran et de la Jordanie avaient déjà été ouverts par le PAM qui ne signale pas de grave pénurie de nourriture mais s'attend à ce que les Iraquiens les plus vulnérables aient épuisé leurs réserves d'ici au début mai.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) souhaite, pour sa part, que les enfants iraquiens puissent retourner très vite à l'école. Il s'est engagé à fournir un équipement scolaire et sportif pour les enfants et leurs professeurs et à prendre en charge les réparations des points d'eau et des toilettes.

Louant "la sagesse innée" des parents iraquiens qui font pression pour que les cours reprennent rapidement, le directeur exécutif de l'UNICEF, Carol Bellamy, a souligné "le rôle vital de l'école qui, à côté de ses fonctions éducatives, devient un centre autour duquel les communautés peuvent panser leurs plaies".

Le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) a, quant à lui, indiqué qu'il était passé des préparatifs d'accueil de réfugiés dans les Etats voisins de l'Iraq au travail préliminaire nécessaire à une aide au rapatriement éventuel des réfugiés iraquiens. L'agence a préparé un plan de rapatriement et de réintégration pour 500 000 Iraquiens réfugiés de longue date sur les 900 000 se trouvant actuellement dans le voisinage immédiat de l'Iraq ou plus loin. Son porte-parole à Genève, Ron Redmond, a indiqué que le HCR se tenait toutefois prêt, en raison de l'insécurité persistante et des tensions ethniques et religieuses, à l'éventualité de nouveaux déplacements de population.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.