Cri d'alarme du Programme alimentaire de l'ONU sur la situation à Madagascar

25 avril 2003

Le Programme alimentaire mondial de l'ONU (PAM) a lancé aujourd'hui un appel aux donateurs pour qu'ils appuient ses efforts à Madagascar au moment où la sécheresse et la pénurie alimentaire ont conduit des milliers de personnes en quête de nourriture, d'eau et de travail à quitter les villes du sud du pays.

"Une crise terrible se développe dans le sud du pays en raison de la sécheresse", a indiqué hier le responsable du PAM à Madagascar, Bodo Henze. "Près de 80% des récoltes sont perdues, les gens ont dû vendre leur bétail et même leurs instruments de cuisine pour acheter de la nourriture. Certains ont dû se déplacer vers d'autres régions où leurs chances de survie sont meilleures."

Le PAM a identifié 175 000 personnes touchées par la sécheresse dans le Sud et a déjà lancé un appel d'urgence en novembre. Celui-ci n'ayant permis de lever que 52% des fonds nécessaires, le PAM n'a pu apporter son aide qu'aux 55 000 personnes les plus vulnérables.

"Il faut que les donateurs accentuent leurs efforts afin que la nourriture soit distribuée avant qu'encore plus de personnes ne quittent leurs foyers et que les taux de malnutrition ne se mettent à grimper dans tous les districts nous forçant à lancer un appel à financer une assistance d'urgence pour tout le pays", a déclaré Bodo Henze.

Le gouvernement de Madagascar, un des quarante pays les plus pauvres du monde où la majorité de la population survit avec moins de un dollar par jour, estime à environ 600 000 le nombre de personnes ayant un besoin urgent d'aide alimentaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.