L'AIEA attend les instructions du Conseil de Sécurité pour un retour en Iraq le plus rapide possible

22 avril 2003

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a déclaré aujourd'hui au Conseil de sécurité qu'elle devrait reprendre ses activités en Iraq aussi rapidement que possible et qu'elle attendait des instructions dans ce sens.

"L'AIEA devrait reprendre son travail en Iraq dès que possible", a déclaré son directeur Mohamed El-Baradei dans une déclaration lue pendant les consultations tenues par le Conseil de sécurité sur les activités d'inspections dans ce pays, auxquelles a également pris part Hans Blix, le chef de la mission d'inspection de l'ONU en Iraq (CCVINU).

"L'AIEA est la seule organisation ayant l'autorité légale dérivant à la fois du Traité sur la non-prolifération nucléaire et des résolutions successives du Conseil pour vérifier le désarmement nucléaire de l'Iraq", a fait valoir M. El-Baradei. "Nous attendons les instructions du Conseil sur les modalités de notre retour", a-t-il ajouté.

Le directeur de l'AIEA a également précisé que l'Agence avait prévenu la coalition de la nécessité de protéger physiquement les sites où est entreposé le matériel nucléaire déclaré par l'Iraq. L'AIEA a également fourni les informations nécessaires à la sécurisation des sources radioactives, a-t-il ajouté.

M. El-Baradei était représenté par Gustavo Zlauvinen, directeur du bureau de l'AIEA à New York, qui a également présenté les conclusions du rapport de l'Agence. Le document souligne qu'à la veille de l'opération militaire, quand les inspecteurs de l'AIEA ont quitté l'Iraq, "ils n'avaient pas trouvé de preuve ou de signes indiquant de façon plausible la relance d'un programme nucléaire en Iraq".

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.