La commission des droits de l'homme de l'ONU réaffirme le droit des Palestiniens à résister

La commission des droits de l'homme de l'ONU réaffirme le droit des Palestiniens à résister

La Commission des droits de l'homme de l'ONU a adopté ce matin à Genève trois résolutions ayant trait aux violations des droits de l'homme dans les territoires occupés. Dans le premier de ces textes, elle réaffirme que le peuple palestinien a le droit légitime de résister à l'occupation israélienne afin de libérer sa terre et de pouvoir exercer son droit à l'autodétermination.

La Commission des droits de l'homme de l'ONU a adopté ce matin à Genève trois résolutions ayant trait aux violations des droits de l'homme dans les territoires occupés. Dans le premier de ces textes, elle réaffirme que le peuple palestinien a le droit légitime de résister à l'occupation israélienne afin de libérer sa terre et de pouvoir exercer son droit à l'autodétermination.

Dans une seconde résolution portant sur les droits de l'homme dans le Golan syrien occupé, la Commission engage Israël, puissance occupante, à renoncer à modifier le caractère physique, la composition démographique, la structure institutionnelle et le statut juridique du Golan syrien occupé. Elle souligne également que les personnes déplacées de la population du Golan syrien occupé doivent pouvoir rentrer chez elles et recouvrer leurs biens.

Enfin, par la résolution sur les colonies israéliennes dans les territoires arabes occupés, la Commission prie instamment le Gouvernement israélien d'empêcher toute nouvelle installation de colons dans les territoires occupés et de mettre un terme à la construction de la barrière dite de sécurité dans les territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem-Est et alentour.

La Commission avait déjà adopté, hier, une résolution sur la situation en Palestine occupée par laquelle elle réaffirmait "le droit inaliénable, permanent, absolu du peuple palestinien de disposer de lui-même, y compris son droit d'établir son État palestinien souverain et indépendant" ainsi que trois résolutions portant respectivement sur la question du Sahara occidental, l'utilisation de mercenaires et la lutte contre la diffamation des religions.