Congo-Kinshasa: le Conseil de sécurité condamne les actes de violence dans le nord-est du pays

8 avril 2003

Le Conseil de sécurité a réagi aujourd'hui aux violences qui se sont produites récemment en la République démocratique du Congo (RDC) en condamnant l'offensive lancée dans l'Est du pays par le groupe rebelle du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD-Goma) et les massacres commis dans la région de l'Ituri.

Le Conseil de sécurité a réagi aujourd'hui aux violences qui se sont produites récemment en République démocratique du Congo (RDC) en condamnant l'offensive lancée dans l'Est du pays par le groupe rebelle du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD-Goma) et les massacres commis dans la région de l'Ituri.

Dans une déclaration à la presse, le Président du Conseil de sécurité pour le mois d'avril l'Ambassadeur mexicain Adolfo Aguilar Zinser, a indiqué que les 15 membres du Conseil exigeaient la cessation immédiate des combats et des massacres dans l'est de la RDC et appelaient toutes les parties au conflit à coopérer avec la Commission de pacification de l'Ituri.

Les membres du Conseil ont également condamnent les massacres perpétrés en Ituri et demandé que les responsables de ces violences soient identifiés et traduits en justice, a indiqué M. Zinser, ajoutant que ses collègues priaient le Commissaire pour les droits de l'homme d'enquêter sur ces événements et d'en rendre compte au Conseil dès que possible.

Les membres du Conseil ont invité par ailleurs le RCD-Goma à revenir sur les positions agrées et aux forces ougandaises de se retirer du territoire congolais sans tarder.

Le responsable de l'ONU pour les réfugiés, Sergio Vieira de Mello, avait condamné, un peu plus tôt dans la journée, les atteintes aux droits à la vie commises récemment en République démocratique du Congo. Evoquant l'éventualité de poursuites devant la Cour pénale internationale, il avait affirmé que de tels actes ne resteraient pas impunis.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.