La Mission de l'ONU au Congo-Kinshasa découvre des charniers en Ituri

7 avril 2003

Une équipe de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC) s'est rendue en Ituri, dans le nord-est du pays, où un millier de personnes auraient été massacrées. Elle y a découvert 20 charniers récents et recueilli des témoignages faisant étant de 960 morts.

Une équipe de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC) s'est rendue en Ituri, dans le nord-est du pays, où un millier de personnes auraient été massacrées. Elle y a découvert 20 charniers récents et recueilli des témoignages faisant étant de 960 morts.

Selon un porte-parole de l'ONU à New York, les témoignages recueillis sur place par l'équipe de la MONUC indiquent que ces massacres auraient été commis, fin mars et début avril, par des milices appartenant à l'ethnie Lendu, qui auraient abattu tous ceux qui refusaient de soutenir leurs offensives. Selon les villageois, un milliers de personnes auraient été tuées.

Ces événements surviennent alors que venait d'être entériné, à Sun City, en Afrique du Sud, l'Accord sur la transition en République démocratique du Congo (RDC) signé en décembre dernier à Pretoria.

Un porte-parole de l'ONU a affirmé que le Secrétaire général était profondément perturbé par ces informations, et qu'il avait demandé à toutes les parties de respecter sans condition les droits de l'homme fondamentaux des civils innocents.

1100 mines terrestres et anti-tanks ont par ailleurs été détruites par des experts de Handicap International, sous la supervision du Centre de coordination de l'action anti-mines. Cette opération effectuée à la demande de la MONUC est la plus importante depuis le déploiement de la mission.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.