Iraq : arrivée des premiers secours humanitaires de l'ONU, préoccupation face à la pénurie d'eau à Bagdad

Iraq : arrivée des premiers secours humanitaires de l'ONU, préoccupation face à la pénurie d'eau à Bagdad

Alors que les coupures d'eau à Bagdad suscitent l'inquiétude, les convois acheminés par les agences humanitaires de l'ONU continuent à arriver en Iraq. C'est ainsi que six camions de l'UNICEF qui transportaient de l'eau et des fournitures médicales ont atteint les faubourgs sud de Bassorah. C'est le premier convoi humanitaire à pénétrer si profondément en territoire iraquien.

Pour sa part, le Programme alimentaire mondial (PAM) a dépêché au Nord Iraq, à partir de la Turquie, 19 camions ayant à leur bord quelque 475 tonnes de farine de blé destinées aux populations de la région. Le PAM indique par ailleurs avoir reçu 260 millions de dollars des Etats-Unis, ainsi que des contributions de l'Australie, de l'Allemagne, du Canada, de l'Espagne et de la Nouvelle-Zélande. "C'est le coup d'envoi le plus prometteur d'une campagne humanitaire dans l'histoire du PAM", a précisé le directeur de l'Agence, James Morris.

Les coupures d'électricité enregistrées à Bagdad constitue par ailleurs une nouvelle source de préoccupation. "Les cinq millions d'habitants de la capitale iraquienne dépendent de leur système d'alimentation en eau pour leurs besoins quotidiens - boire, se laver ou faire la cuisine", indiquait une porte-parole du Fonds de l'ONU pour l'enfance (UNICEF). Le Comité international de la Croix-Rouge procède à des distributions d'eau dans les hôpitaux, tandis que des travaux de réparation des réseaux sont en cours.

De son côte, la porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a souligné que la pénurie d'eau à Bagdad risquait de favoriser l'apparition d'épidémies et d'autres problèmes de santé.

A New York, un porte-parole de l'ONU a indiqué que le Secrétaire général Kofi Annan s'était entretenu ce matin avec les représentants du Groupe des Etats africain des Nations Unies. Il devait rencontrer dans l'après-midi les membres du Groupe des Etats d'Amérique latine et des Caraïbes, concluant ainsi son tour d'horizon avec les Groupes régionaux de l'ONU au sujet de la situation en Iraq.