L'UNICEF appelle à protéger les enfants des "dangers silencieux"

4 avril 2003

Protégeons les enfants des "dangers silencieux" qui les menacent, tel est l'appel lancé aujourd'hui par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF). En préalable à la Journée mondiale de la santé qui sera célébrée lundi prochain, le Fonds dénonce les atteintes à la santé des enfants qui résultent de l'exploitation, des mauvais traitements et de la violence dont ils sont victimes.

Protégeons les enfants des "dangers silencieux" qui les menacent, tel est l'appel lancé aujourd'hui par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF). En préalable à la Journée mondiale de la santé qui sera célébrée lundi prochain, le Fonds dénonce les atteintes à la santé des enfants qui résultent de l'exploitation, des mauvais traitements et de la violence dont ils sont vicitmes.

"Un enfant bien nourri qui est battu n'est pas un enfant en bonne santé. Un enfant qui subit des abus sexuels n'est pas un enfant en bonne santé. Un enfant que l'on force à effectuer un travail pénible n'est pas un enfant en bonne santé », a déclaré la directrice de l'UNICEF, Carol Bellamy, qui a demandé aux gouvernements et aux collectivités de protéger les enfants.

Près de 11 millions d'enfants de moins de cinq ans meurent chaque année dans le monde de causes qui pourraient être évitées, a-t-elle précisé, soulignant que les enfants courent des risques dans les endroits qui devraient être les plus sûrs : les écoles dénouées des équipements d'hygiène les plus élémentaires, ou leur milieu ambiant.

L'UNICEF estime par ailleurs à quelque 300 000 le nombre d'enfants-soldats, et à plus de 180 millions le nombre d'enfants qui travaillent dans des conditions dangereuses pour leur santé.

"La persistance de ces mauvais traitements traduit l'échec systématique de nos systèmes de protection de ceux qui sont les plus vulnérables", a conclu Mme. Bellamy.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.