Aide humanitaire à l'Iraq : les agences de l'ONU accentuent leurs efforts

2 avril 2003

Alors que la chaleur dans le sud de l'Iraq affecte tout particulièrement les enfants et que l'accès à l'eau potable devient vital, les agences humanitaires de l'ONU font état de progrès dans l'acheminement d'eau potable et de soins de première urgence dans le secteur.

Alors que la chaleur dans le sud de l'Iraq affecte tout particulièrement les enfants et que l'accès à l'eau potable devient vital, les agences humanitaires de l'ONU font état de progrès dans l'acheminement d'eau potable et de soins de première urgence dans le secteur.

Selon les informations fournies par le Fonds de l'ONU pour l'enfance (UNICEF) à Amman, un convoi de cinq camions est en route pour la ville de Safwan, au sud de Basra. C'est la première opération de ce genre organisée par l'UNICEF. Ce convoi transporte 35 000 litres d'eau et du matériel de premier secours répondant aux besoins de 1 000 personnes pour trois mois. Des camions repartiront dès demain dans la région de Zubair et Oum Kail, où les populations n'ont jusqu'à présent reçu aucune aide. Par ailleurs, L'UNICEF demande instamment aux Etats-Unis qui effectuent des parachutages de rations alimentaires enveloppées dans du plastique de couleur jaune identique à celle des mini-bombes lâchées sur l'Iraq, de changer la couleur de ces emballages de façon à éviter toute confusion potentiellement dangereuse pour les enfants.

Par ailleurs, une première équipe de l'ONU chargée d'évaluer la situation sécuritaire sur le terrain est parvenue à Oum Qasr hier et devrait transmettre prochainement son rapport au Secrétaire général.

Le Coordinateur humanitaire de l'ONU pour l'Iraq signale pour sa part que toute la partie occidentale du pays est sans électricité depuis le 29 mars, selon un rapport du Comité international de la Croix-Rouge. Les installations de traitement d'eau fonctionnent à 40% de leur capacité à l'aide de générateurs, signalent les services du Coordinateur.

Quant à l'agence de l'ONU pour les réfugiés (HCR), elle indique que le nombre des réfugiés reste peu élevé et que ceux-ci sont essentiellement composés de ressortissants de pays tiers cherchant à rentrer chez eux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.