L'ONU de plus en plus préoccupée par le sort d'un employé du PAM enlevé au Libéria

L'ONU de plus en plus préoccupée par le sort d'un employé du PAM enlevé au Libéria

media:entermedia_image:b0182b54-f2ae-4d0d-a4ed-e9035c54b9ef
Quatre employés du Programme alimentaire mondial (PAM) au Libéria ont été enlevés jeudi dernier par des hommes en armes non identifiés qui ont attaqué un camp d'accueil pour réfugiés ivoiriens à Zwedru. L'un d'eux n'avait toujours pas réapparu lundi. « Plus le temps passe, plus nous sommes inquiets », indique le directeur du PAM au Libéria.

Quatre employés du Programme alimentaire mondial (PAM) au Libéria ont été enlevés jeudi dernier par des hommes en armes non identifiées qui ont attaqué un camp d'accueil pour réfugiés ivoiriens à Zwedru. L'un d'eux n'avait toujours pas réapparu lundi. « Plus le temps passe, plus nous sommes inquiets », indique le directeur du PAM au Libéria.

Sur les quatre employés du PAM qui ont été enlevés en même temps que plusieurs autres collaborateurs d'autres organisations humanitaires internationales, trois ont été relâchés vendredi. "Leurs ravisseurs leur ont affirmé que leur collègue serait libéré le lendemain, mais lundi matin, nous étions toujours sans nouvelles », précise le directeur du PAM au Libéria. Les quatre employés enlevés sont de nationalité libérienne.