L'ONU constate une aggravation de la situation humanitaire en Côte d'Ivoire

1 avril 2003

La situation humanitaire en Côte d'Ivoire continue de se détériorer. Telle est la conclusion des différentes agences humanitaires des Nations Unies dont le personnel s'efforce de répondre aux besoins du nombre croissant des personnes déplacées et des réfugiés de ce pays.

La situation humanitaire en Côte d'Ivoire continue de se détériorer. Telle est la conclusion des différentes agences humanitaires des Nations Unies dont le personnel s'efforce de répondre aux besoins croissants des personnes déplacées et des réfugiés de ce pays.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) signale que 37 000 personnes déplacées à l'intérieur des frontières se trouvent actuellement dans la région de Guilgo dans l'ouest du pays, et entre 40 000 et 50 000 dans la région voisine de Duekoue, où l'assistance humanitaire offerte est très réduite.

Pour sa part, l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR) a affirmé que la persistance de la violence dans l'ouest du pays a contraint des dizaines de milliers de personnes, dont des ressortissants de pays tiers, ainsi que des Ivoiriens et des Libériens, à fuir au Libéria où ils ont été pris au piège

des combats qui se déroulent près de la localité de Zwedru, ainsi que dans les zones sud du pays contrôlées par le gouvernement.

Pour sa part, le Fonds de l'ONU pour l'enfance (UNICEF) procède actuellement à l'envoi de médicaments aux secteurs de Bouna et de Bondoukou, dans le nord du pays, où la situation des enfants semble être "proche de la catastrophe".

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.