Libéria: l’augmentation des besoins humanitaires risque d’épuiser les ressources des agences de l’ONU

Libéria: l’augmentation des besoins humanitaires risque d’épuiser les ressources des agences de l’ONU

Dans un communiqué publié aujourd’hui, les agences humanitaires de l’ONU ont affirmé que l’accentuation des besoins humanitaires due à l’augmentation du nombre des personnes déplacées au Libéria, risquait d’épuiser leurs réserves alimentaires avant l’arrivée des prochaines cargaisons prévues au mois de mai. Elles ont affirmé également qu’elles craignaient que le surpeuplement des camps de réfugiés n’entraîne des problèmes sanitaires graves.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, les agences humanitaires de l’ONU ont affirmé que l’accentuation des besoins humanitaires due à l’augmentation du nombre des personnes déplacées au Libéria, risquait d’épuiser leurs réserves alimentaires avant l’arrivée des prochaines cargaisons prévues au mois de mai. Elles ont affirmé également qu’elles craignaient que le surpeuplement des camps de réfugiés n’entraîne des problèmes sanitaires graves.

En s’étendant de l’ouest au centre du pays, les combats opposant les forces gouvernementales aux rebelles du mouvement des « Libériens unis pour la réconciliation et la démocratie » (LURD) ont provoqué cette semaine une nouvelle vague de déplacements de populations civiles.

Avec des budgets extrêmement réduits, les institutions humanitaires de l’ONU renforcent leur structures d’accueil pour mieux répondre aux nouveaux afflux de réfugiés à Totota et à Maimu. A ce jour l’appel lancé par l’ONU pour 2003 n’a reçu que 1,5% des 42,6 millions de dollars demandés.