Kofi Annan invite la communauté internationale à redoubler d'efforts contre la discrimination raciale

21 mars 2003

Dans un message rendu public aujourd'hui à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a invité les gouvernements à se mobiliser contre le racisme, de façon à ce que "la différence soit un atout et non une menace".

Rappelant que le 21 mars commémore la mémoire des 69 jeunes manifestants sud-africains qui ont protesté à cette même date en 1960, à Sharpeville, contre le régime de l'apartheid, Kofi Annan a affirmé que 40 ans après cette tragédie la lutte contre la discrimination raciale était loin d'être gagnée. « Les pratiques discriminatoires sont ancrées dans les structures économiques, politiques, et sociales de nombreuses sociétés. Elles sont même à l'origine de plusieurs conflits violents » a-t-il déclaré.

Kofi Annan a également mis l'accent sur le rôle indispensable que joue l'ONU en faveur des migrants, des minorités, des populations autochtones, et autres victimes de discriminations, et invité les différents acteurs engagés auprès de l'Organisation à intensifier leurs efforts afin de construire "un monde où règnera l'égalité pour tous".

Pour sa part, le Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Sergio Vieira de Mello, a indiqué qu'il allait nommer une conseillère de haut niveau sur les questions sexospécifiques et les droits des femmes.

Le Président de l'Assemblée générale de l'ONU, Jan Kavan (République tchèque) a pour sa part invité les dirigeants du monde à traduire en justice les auteurs des crimes racistes et xénophobes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.