Le responsable de l'ONU aux droits de l'homme affirme que le sida, la famine, et le terrorisme menacent la sécurité mondiale

17 mars 2003

Intervenant ce matin à l'ouverture de la cinquante-neuvième session de la Commission des droits de l'homme à Genève, le Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Sergio Vieira de Mello, a affirmé que le sida, la famine et le terrorisme constituaient de véritables menaces à la sécurité dans le monde.

Intervenant ce matin à l'ouverture de la cinquante-neuvième session de la Commission des droits de l'homme à Genève, le Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Sergio Vieira de Mello, a affirmé que le sida, la famine et le terrorisme constituaient de véritables menaces à la sécurité dans le monde.

"Sans le droit à l'alimentation, et au développement, la sécurité ne sera que le privilège des puissants", a souligné de Mello. Il a par ailleurs mis en garde contre une notion de sécurité erronnée qui reposerait sur un rapport de force. "La véritable sécurité devrait se fonder sur le respect des droits de l'homme", a-t-il précisé.

Le responsable de l'ONU aux droits de l'homme a insisté sur le fait que la lutte contre le terrorisme devrait nécessairement passer par le respect des droits de l'homme, y compris par les Etats. "Nous ne saurions compromettre nos droits de l'homme gagnés de haute lutte en laissant la main libre aux Etats pour lutter contre le terrorisme".

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.