L'actualité mondiale Un regard humain

Le Conseil de sécurité entame un débat public sur le désarmement de l'Iraq

Le Conseil de sécurité entame un débat public sur le désarmement de l'Iraq

media:entermedia_image:3c32343c-52b1-4177-81ea-b40bb0d8511a
Une quarantaine de délégations étaient inscrites sur la liste des orateurs à l'occasion du nouveau débat public qui s'est ouvert cet après-midi au Conseil de sécurité sur la question du désarmement iraquien. Cette session a été convoquée à la demande des Etats membres du Mouvement des Non-Alignés.

Une quarantaine de délégations étaient inscrites sur la liste des orateurs à l'occasion du nouveau débat public qui s'est ouvert cet après-midi au Conseil de sécurité sur la question du désarmement iraquien. Cette session a été convoquée à la demande des Etats membres du Mouvement des Non-Alignés.

"Au nom de l'humanité, nous demandons aux membres du Conseil de ne pas recourir à l'action militaire contre l'Iraq", a lancé le délégué malaisien, dont le pays préside actuellement le Mouvement, composé de 116 pays dont la population représente deux-tiers de la population totale de la planète. "Nous pensons qu'il y a moyen de désarmer l'Iraq sans recourir à la guerre", a-t-il dit.

Intervenant au début de la séance, l'Ambassadeur iraquien Mohammed Aldouri a réaffirmé que son pays coopérait pleinement avec les inspecteurs de l'ONU et lancé un appel à la communauté internationale pour qu'elle "empêche une catastrophe imminente de se produire".

Vingt-huit délégations ont pris la parole avant la suspension de la séance d'aujourd'hui. Le débat du Conseil sur la question reprendra demain.