Iraq: Kofi Annan lance un nouvel appel à l'unité du Conseil de sécurité

Iraq: Kofi Annan lance un nouvel appel à l'unité du Conseil de sécurité

Kofi Annan et le Premier Ministre néerlandais,  Jan Peter Balkenende
Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a lancé aujourd'hui un nouvel appel à l'unité du Conseil de sécurité sur la question iraquienne.

Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a lancé aujourd'hui un nouvel appel à l'unité du Conseil de sécurité sur la question iraquienne.

"Naturellement, il nous faudra épuiser toutes les possibilités de régler cette crise de manière pacifique avant de recourir à la force", a déclaré (en anglais) le Secrétaire général lors d'un point de presse à La Haye, aux Pays-Bas, où il participait aux festivités d'inauguration du Tribunal pénal international (TPI). "J'ai des raisons de penser que des tentatives sont faites, malgré les difficultés, pour rapprocher les positions des membres du Conseil et pour aller de l'avant".

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Espagne ont soumis au Conseil un projet de résolution qui fixe au 17 mars l'échéance pour que l'Iraq se conforme pleinement aux exigences de désarmement. Pour sa part, la France menace d'y opposer son veto, alors que la Russie et la Chine, autres membres permanents du Conseil, demandent la prolongation des inspections en Iraq.

Malgré ces divergences, M. Annan note que tout le monde est d'accord sur le principe du désarmement lui-meme. "La communauté internationale dans son ensemble insiste sur ce point et les autorités iraquiennes doivent en tenir compte", a-t-il dit.

En marge des festivités d'aujourd'hui, M. Annan s'est entretenu, entre autres, avec le Premier Ministre néerlandais, Jan Peter Balkanende, et avec le responsable de la diplomatie brésilienne, Celso Amorim. Il regagnera New York demain.

Par ailleurs, le chef des inspecteurs de l'ONU en Iraq, Hans Blix, a estimé lundi soir que l'Iraq aurait dû déclarer l'existence d'un avion téléguidé en sa possession. L'ONU interdit en effet à l'Iraq de posséder ce type d'avion s'il a une portée de plus de 150 kilomètres et est capable de transporter des armes bio-chimiques. L'Iraq affirme pour sa part que l'avion téléguidé en question n'a qu'une portée de 55 kilomètres.

Sur le terrain, les inspecteurs de l'ONU ont supervisé aujourd'hui la destruction de trois nouveaux missiles iraquiens interdits et effectué un certain nombre de vérifications à Bagdad et à Mossoul.