Le Conseil de sécurité se dit "préoccupé" par la situation humanitaire au Libéria

5 mars 2003

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur "profonde préoccupation" devant la situation humanitaire au Libéria et demandé au Gouvernement et aux rebelles du LURD de mettre fin aux violations des droits de l'homme et de permettre un accès sans restriction aux organisations humanitaires.

Dans une déclaration lue à la presse ce matin par le Président du Conseil pour mars, l'Ambassadeur Mamady Traoré de Guinée, le Conseil s'est par ailleurs félicité des conclusions de la réunion du Groupe de contact international sur le Libéria tenue le 28 février, et encouragé la CEDEAO à poursuivre ses efforts en vue de favoriser la négociation d'un cessez-le-feu.

Les membres du Conseil ont également appelé tous les Etats de la région à s'abstenir de toute ingérence dans les affaires de leurs voisins, notamment au travers de la circulation d'armes ou de mercenaires.

Les membres du Conseil ont rédigé cette déclaration à la suite d'un exposé sur la situation au Libéria présenté par le Représentant du Secrétaire général à Monrovia, Abou Moussa.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.