L'ONU prévient le Sénat américain que la lutte contre la faim est sur le point d'être perdue

26 février 2003

Prévenant que "le pire risque encore d'arriver", le directeur du Programme alimentaire mondial (PAM) a déclaré aujourd'hui devant les membres du Comité des affaires étrangères du Sénat américain que la lutte contre la faim dans le monde était sur le point d'être perdue.

Soulignant que l'absence de volonté politique était le principal coupable de cette situation, James Morris a constaté qu'"il y avait suffisamment de nourriture dans le monde", mais que les "gens avaient faim parce que les gouvernements ont fait les mauvais choix politiques".

M. Morris a également lancé un appel en faveur d'un financement plus soutenu de l'aide humanitaire, indiquant qu'au cours des trois dernières années les niveaux de l'aide alimentaire s'étaient contractés en fait d'un tiers, passant de 15 millions à 10 millions de tonnes.

"Les besoins alimentaires sont en hausse et l'aide alimentaire est en baisse. Il nous faut plus d'argent", a-t-il dit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.