Un groupe d'experts indépendants affirme que le trafic des drogues enraye la croissance économique

26 février 2003

Un groupe d'experts indépendants qui a pour rôle de superviser les traités anti-drogues de l'ONU a prévenu que le commerce des stupéfiants périclitait la croissance économique à long terme des pays en développement.

Un groupe d'experts indépendants qui a pour rôle de superviser les traités anti-drogues de l'ONU a prévenu que le commerce des stupéfiants périclitait la croissance économique à long terme des pays en développement.

Dans leur rapport annuel publié à Vienne, les membres du Conseil international pour le contrôle des stupéfiants ont indiqué que, contrairement au "mythe selon lequel le trafic des drogues favorisait la prospérité et la croissance", leur commerce "provoquait l'inflation, détruisait les capacités de production et débouchait sur une croissance économique négative".

Le rapport précise que les trafics les plus répandus sont ceux de l'héroïne et de la cocaïne, mais que le marché légal des produits opiacés qui soulagent la douleur comme la morphine risquait de connaître une véritable envolée, "l'offre dépassant actuellement la demande". Le document prévoit par ailleurs que les drogues synthétiques comme l'Ecstasy pourraient devenir les drogues illicites les plus populaires à l'avenir.

Le rapport annuel se prononce en outre contre toute initiative destinée à faciliter la légalisation des drogues, en particulier le cannabis. "Contrairement aux allégations de ses partisans, le cannabis n'est pas une drogue inoffensive. Sa consommation affecte le fonctionnement du cerveau, est liée à des cas d'infarctus chez les jeunes, et peut provoquer des maladies poumonaires et le cancer", note le rapport.

Le Conseil pour le contrôle des stupéfiants a été créé en 1968 comme un organe de contrôle indépendant. Composé de 13 membres, qui servent à titre personnel et sont désignés par le Conseil économique et social (ECOSOC), le Conseil a pour mission de superviser l'application des instruments juridiques de lutte contre les drogues de l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.