Le Secrétaire général engage la communauté internationale à soutenir la lutte de l'Afrique contre le sida et à consolider la paix

Le Secrétaire général engage la communauté internationale à soutenir la lutte de l'Afrique contre le sida et à consolider la paix

Invitant la communauté internationale à soutenir la lutte de l'Afrique contre la pandémie du sida, le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a annoncé aujourd'hui son intention de créer une commission de haut niveau sur le VIH/sida et la gouvernance en Afrique.

Intervenant ce matin à la séance d'ouverture du Sommet France-Afrique qui se tient à Paris, le Secrétaire général a également appelé la communauté internationale à soutenir "vigoureusement" les dispositifs et institutions dont s'est doté le continent pour le rétablissement et le maintien de la paix, ainsi que les efforts agricoles de l'Afrique dans le cadre d'une révolution verte, nécessaire "à la fois pour se nourrir elle-même et pour libérér la main d'oeuvre qui lui permettrait de lancer une révolution industrielle".

Consacrant la majeure partie de son allocution aux effets dévastateurs du sida sur le continent, le Secrétaire général a souligné l'émergence de liens systématiques entre l'insécurité alimentaire et le sida, dans la mesure où l'épidémie se propage le plus rapidement "et de manière disproportionnée" parmi les femmes. "C'est en effet aux soins des femmes que sont confiés traditionnellement les enfants, les vieux, les malades et les mourants", et "ce sont elles qui tissent les filets de sécurité qui aident les sociétés à amortir le choc. Or, ce rôle vital est menacé aujourd'hui", a constaté M. Annan.

Après son intervention, le Secrétaire général a participé à la première séance de travail du Sommet.

Dans l'après-midi, M. Annan s'est entretenu notamment avec le Président sud-africain Thabo Mbeki et le Président égyptien Hosni Moubarak. Leurs discussions ont porté sur la situation en République démocratique du Congo (RDC) et sur la crise iraquienne, respectivement.

Dans la soirée, le Secrétaire général devait rencontrer le Président du Congo-Kinshasa, Joseph Kabila, le Président rwandais Paul Kagame et le Président Mbeki pour aborder le processus de paix en RDC.

Plus tard, M. Annan devait participer à un dîner offert par le Président français Jacques Chirac en l'honneur des chefs des délégations présentes au Sommet de Paris.