Le Secrétaire général affirme que les inspections de l'ONU en Iraq se poursuivront jusqu'à ce que le Conseil de sécurité en décide autrement

Le Secrétaire général affirme que les inspections de l'ONU en Iraq se poursuivront jusqu'à ce que le Conseil de sécurité en décide autrement

Kofi Annan
Le Secrétaire général Kofi Annan a affirmé aujourd'hui que les inspections de l'ONU en Iraq se poursuivraient jusqu'à ce que le Conseil en décide autrement.

Le Secrétaire général Kofi Annan a affirmé aujourd'hui que les inspections de l'ONU en Iraq se poursuivraient jusqu'à ce que le Conseil de sécurité en décide autrement.

"Si le Conseil devait décider qu'il y a eu violation et qu'il y aurait des conséquences, les inspecteurs suspendraient leurs opérations en Iraq. Mais tant que cela n'est pas déterminé, leur travail continue", a précisé (en anglais) aujourd'hui à Rome le Secrétaire général, à l'issue d'un entretien avec le Premier Ministre italien Silvio Berlusconi.

Dans la capitale italienne, deuxième étape de sa visite en Europe, M. Annan devait également s'entretenir avec le Président Carlo Ciampi, avant d'avoir une audience ce soir avec le Pape Jean Paul II.

Hier, le Secrétaire général avait démarré sa tournée européenne de deux semaines à Bruxelles, où il a participé au Sommet des Chefs d'Etats et de gouvernements de l'Union européenne (UE). Il a exhorté les dirigeants de l'UE a oublier leurs divergences pour rester concentrés sur la question du désarmement iraquien. "Il faut faire preuve de coopération, de persistance et de pression constante", a-t-il dit.

Dans la capitale belge, M. Annan a rencontré en privé plusieurs dirigeants qui participaient a cette réunion, dont le Premier Ministre turc Abdullah Gul, Pat Cox, Président du Parlement européen, Costas Simitis, Premier Ministre grec et Louis Michel, Ministre belge des affaires étrangères.