Iraq: les chefs des inspecteurs de l'ONU affirment qu'aucune arme interdite n'a été détectée à ce jour et plaident pour plus de temps

Iraq: les chefs des inspecteurs de l'ONU affirment qu'aucune arme interdite n'a été détectée à ce jour et plaident pour plus de temps

Hans Blix (à droite) et Mohamed ElBaradei
Hans Blix, Président de la Commission de contrôle, de surveillance et d'inspection de l'ONU (CCVINU) et Mohamed ElBaradei, Directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) ont affirmé ce matin qu'aucune arme de destruction massive n'avait été détectée à ce jour en Iraq, et plaidé pour plus de temps afin de mener à bien leur mission.

Hans Blix, Président de la Commission de contrôle, de surveillance et d'inspection de l'ONU (CCVINU) et Mohamed ElBaradei, Directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) (site en anglais) ont affirmé ce matin qu'aucune arme de destruction massive n'avait été détectée à ce jour en Iraq, et plaidé pour plus de temps afin de mener à bien leur mission.

Dans sa mise à jour devant le Conseil de sécurité réuni au niveau ministériel, M. Blix a réitéré (vidéo) que les autorités iraquiennes coopéraient pleinement sur les questions de forme, comme l'accès sans entraves des inspecteurs de l'ONU à toutes les installations iraquiennes, mais souhaité qu'elles fassent preuve d'une meilleure coopération sur les questions de fond, présentant plus de preuves "crédibles" sur la destruction des arsenaux d'armes interdites encore présumés en leur possession.

Affirmant que plus de 400 inspections effectuées sur plus de 300 sites iraquiens n'avaient pas permis de confirmer que les armes et agents biologiques et chimiques inventoriés par l'ONU n'existaient plus, M. Blix a invité une nouvelle fois les autorités de Bagdad à fournir des preuves précises et concrètes sur leur sort.

M. Blix a également indiqué que les inspections avaient permis de révéler que certains types de missiles iraquiens dépassaient la portée autorisée de 150 kilomètres et que leur présence étaient en violation directe des dispositions des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

Le chef de la CCVINU a par ailleurs accueilli avec satisfaction l'annonce ce matin de la publication d'un projet de loi iraquien qui interdit désormais l'importation de matériel chimique, biologique ou nucléaire, la création de deux commissions iraquiennes chargées d'enquêter sur l'existence d'armes de destruction massive encore présentes dans le pays et la tenue de plusieurs entretiens privés avec des scientifiques iraquiens.

Après avoir une nouvelle fois encouragé les gouvernements à fournir des informations en leur possession sur les activités militaires illégales supposées de l'Iraq, M. Blix a indiqué que la CCVINU était sur le point de renforcer sa présence et sa capacité de surveillance en Iraq, avec, notamment, un recours plus fréquent aux inspections aériennes et l'ouverture d'un bureau régional à Mossoul.

Toutefois, a-t-il prévenu, la mission de désarmer l'Iraq ne peut être menée à bien dans un délai relativement bref qu'à condition que Bagdad s'engage à coopérer "immédiatement, activement et inconditionnellement" avec les inspecteurs de l'ONU.

Pour sa part, le Directeur de l'AIEA, Mohamed ElBaradei, a précisé (vidéo) que les experts de l'Agence ont mené à ce jour 177 inspections en Iraq. Les inspecteurs se sont intéressés aux programmes nucléaires de l'Iraq, notamment l'importation de tubes d'aluminium et d'uranium à des fins militaires. "A ce jour, l'AIEA n'a pas trouvé d'indices d'une quelconque activité nucléaire prohibée en Iraq", a-t-il déclaré, soulignant toutefois qu'une série de questions étaient toujours en suspens dans ce domaine.

M. ElBaradei a également indiqué l'intention de l'AIEA d'accroître ses capacités de vérification et d'inspection en Iraq, aussi bien en personnel qu'en matériel de surveillance. Toutefois, a-t-il prévenu, rien ne pourra être accompli de manière satisfaisante sans le concours actif de Bagdad. "J'ose espérer que les nouveaux engagements pris récemment dans ce sens par l'Iraq se traduiront en actions concrètes et durables", a conclu M. ElBaradei.

image Reportage de la Radio ONU