Affirmant que la guerre n'est pas inévitable, le Coordinateur de l'ONU aux secours d'urgence esquisse les plans d'une aide humanitaire à l'Iraq

Affirmant que la guerre n'est pas inévitable, le Coordinateur de l'ONU aux secours d'urgence esquisse les plans d'une aide humanitaire à l'Iraq

Kenzo Oshima
Réaffirmant la conviction du Secrétaire général de l'ONU que la guerre n'est pas inévitable, le principal responsable de l'Organisation aux secours d'urgence a esquissé aujourd'hui les plans humanitaires prévus par les Nations Unies en faveur de l'Iraq en cas de conflit armé.

Réaffirmant la conviction du Secrétaire général de l'ONU que la guerre n'est pas inévitable, le principal responsable de l'Organisation aux secours d'urgence a esquissé aujourd'hui les plans humanitaires prévus par les Nations Unies en faveur de l'Iraq en cas de conflit armé.

S'adressant aux journalistes, M. Kenzo Oshima a précisé que dans le cas de figure "intermédiaire" utilisé dans les calculs de l'ONU, 10 millions de personnes, comprenant la totalité des personnes déplacées, des réfugiés et d'autres personnes, auraient besoin d'une aide alimentaire après le début du conflit, et que près de la moitié des Iraquiens pourraient être privés d'eau potable. Il a ajouté que deux millions d'Iraquiens pourraient être déplacés dans leur pays et que les demandeurs d'asile à l'étranger pourraient se situer entre 600 000 et 1,45 million de personnes.

M. Oshima a indiqué que le rôle de l'ONU serait d'assurer que ses agences humanitaires et la communauté internationale sont en mesure de fournir une aide aux populations dans le besoin, et de rappeler aux parties l'obligation qui leur incombe de protéger les populations civiles, conformément au droit international humanitaire.