La Vice-Secrétaire générale de l'ONU affirme que l'alphabétisation est la meilleure garantie du développement

13 février 2003

A l'occasion du lancement aujourd'hui à New York de la Décennie de l'Alphabétisation, la Vice-Secrétaire générale de l'ONU, Louise Fréchette, a affirmé qu'"il n'existait pas d'outil plus efficace de développement que l'éducation, notamment celle des filles et des femmes".

A l'occasion du lancement aujourd'hui à New York de la Décennie de l'Alphabétisation, la Vice-Secrétaire générale de l'ONU, Louise Fréchette, a affirmé qu'"il n'existait pas d'outil plus efficace de développement que l'éducation, notamment celle des filles et des femmes"

L'objectif principal de cette Décennie est de permettre aux quelque 841 millions d'adultes analphabètes et aux 113 millions d'enfants non scolarisés de la planète d'apprendre à lire et à écrire.

Affirmant que l'analphabétisme était bien plus répandu chez les femmes, Mme. Fréchette a précisé que les deux premières années de la Décennie leur serait consacrées. "Les avantages de l'instruction et de l'émancipation des femmes sont immédiatement visibles: les membres de leurs familles sont en meilleure santé, ils sont mieux nourris, leurs niveaux de revenu, d'épargne et de réinvestissement progressent. Et ce qui est vrai pour leurs familles, l'est également au niveau de leurs communautés", a affirmé la Vice-Secrétaire générale.

A noter également la présence aux cérémonies de ce matin du Directeur général de l'Organisation de l'ONU pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Koïchiro Matsuura, qui aura la responsabilité de coordonner les différentes activités de la Décennie.

Reportage de la Radio ONU image

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.