Myanmar: Kofi Annan affirme que le dialogue politique est essentiel à la réconciliation nationale

Myanmar: Kofi Annan affirme que le dialogue politique est essentiel à la réconciliation nationale

Kofi Annan
Exprimant sa préoccupation devant la récente arrestation de 12 membres des partis d'opposition, le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a réaffirmé sa conviction que le processus de réconciliation nationale au Myanmar devait démarrer par un dialogue entre les autorités du Myanmar et Aung San Suu Kyi.

Un tel dialogue pourrait être facilité par Razali Ismail, Envoyé spécial de l'ONU au Myanmar.

Dans un communiqué daté d'aujourd'hui, le Secrétaire général a en outre demandé instamment au Gouvernement birman de libérer sans délai tous les prisonniers politiques et d'autoriser la liberté politique dans le pays.

Les 12 personnes arrêtées incluent sept membres de la Ligue nationale pour la démocratie, principal mouvement d'opposition, ainsi que Sai Nyunt Lwin, secrétaire général de la Ligue national Shan pour la démocratie.