L'ONU se prononce pour une action d'urgence destinée à arrêter la propagaton du sida en Asie du Sud

L'ONU se prononce pour une action d'urgence destinée à arrêter la propagaton du sida en Asie du Sud

media:entermedia_image:1baad89d-95f2-4db9-9fcb-6b92adb40464
Les Nations Unies ont lancé aujourd'hui un appel pour que des mesures d'urgence soient prises afin d'arrêter la propagation du VIH/sida en Asie du Sud.

Intervenant devant les participants à une conférence sur le sida qui se déroule à Katmandou, au Népal, le docteur Peter Piot, directeur du Programme commun de l'ONU sur le sida(ONUSIDA) et Carol Bellamy, directrice de Fonds de l'ONU pour l'enfance (UNICEF), ont tous deux souligné les dangers que faisait courir ce fléau aux habitants de la région.

Le docteur Piot a estimé que l'adoption de mesures immédiates contre la propagation de l'épidémie meurtrière pourrait épargner les risques d'infection à cinq millions de personnes d'ici à 2010. "Tout retard dans la prévention du VIH/sida risque d'accélérer la propagation de la maladie et d'enrayer les progrès économiques et sociaux de la région", a-t-il prévenu.

Pour sa part, Carol Bellamy a noté que malgré de faibles niveaux de prévalence enregistrés à ce jour, l'Asie du Sud était la région la plus touchée du monde par le sida après l'Afrique subsaharienne, pour ce qui était du nombre de personnes séropositives.