Après avoir entendu les chefs des inspecteurs de l'ONU, le Conseil de sécurité a l'intention de tenir des consultations mercredi sur l'Iraq

27 janvier 2003

Après avoir entendu ce matin les chefs des équipes d'inspecteurs de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection de l'ONU (CCVINU) et de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) en Iraq, le Conseil de sécurité a décidé de tenir des consultations mercredi sur cette question. C'est ce qu'a annoncé l'Ambassadeur de France, Jean-Marc de La Sablière, dont le pays préside le Conseil en janvier.

Après avoir entendu ce matin les chefs des équipes d'inspecteurs de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection l'ONU (CCVINU) et de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) en Iraq, le Conseil de sécurité a décidé de tenir des consultations mercredi sur cette question. C'est ce qu'a annoncé l'Ambassadeur de France, Jean-Marc de La Sablière, dont le pays préside le Conseil en janvier.

S'exprimant ensuite devant les journalistes en sa qualité de représentant de la France, M. de La Sablière a réaffirmé le soutien de son Gouvernement au processus d'inspections de l'ONU. "Les inspecteurs ont enregistré un certain succes, mais il reste des points d'interrogation. C'est pourquoi l'Iraq doit coopérer plus activement avec les inspecteurs de l'ONU, en vertu de la résolution 1441", a-t-il dit.

Pour sa part, l'Ambassadeur des Etats-Unis, John Negroponte, a estimé que l'Iraq avait failli à sa promesse de coopérer pleinement avec l'ONU sur deux points essentiels - il n'avait pas soumis une liste complète et précise de son arsenal d'armes de destruction massive et ne coopérait pas inconditionnellement et activement avec la CCVINU et l'AIEA. "Dans les prochains jours il appartiendra au Conseil et aux Etats Membres d'assumer leurs responsabilités et de décider du type de message que leur résolution envoie à l'Iraq et d'autres agents de prolifération", a-t-il dit.

De son côté, l'Ambassadeur iraquien Mohammed Aldouri a réitéré que son pays avait coopéré en tous points avec les inspecteurs de l'ONU et était disposé à répondre à toutes les questions sur ses programmes de désarmement.

imageVidéo - Déclarations des délégués*

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.