Le secrétaire général de l'ONU invite la Conférence du désarmement à remplir efficacement son mandat

21 janvier 2003

A l'occasion de l'ouverture aujourd'hui à Genève de la première séance plénière de la session de 2003 de la Conférence du désarmement, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a regretté que, depuis des années, un accord n'ait pu être conclu sur le programme de travail de la Conférence et l'a invitée à redoubler d'efforts pour remplir pleinement et efficacement son mandat.

Dans un message lu à la Conférence par Sergei Ordhzonikidze, Directeur de l'Office de l'ONU à Genève, le secrétaire général souligne que de nouveaux accords de limitation des armements et de désarmement étaient nécessaires pour à la fois améliorer la stabilité stratégique et mettre fin à l'augmentation des dépenses militaires, et se prononce pour l'attribution des ressources ainsi économisées à d'indispensables projets de développement.

M. Annan déplore par ailleurs les défis lancés récemment aux régimes de non-prolifération existants, notamment l'annonce du Gouvernement nord-coréen de son retrait du Traité de non-prolifération nucléaire. "Je regrette cette évolution et j'engage fermement, de nouveau, la République populaire démocratique de Corée à reconsidérer sa décision", dit le secrétaire général.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.