Une enquête de l'ONU confirme de graves violations des droits de l'homme en République démocratique du Congo

15 janvier 2003

Une enquête des Nations Unies a confirmé les accusations de graves violations des droits de l'homme perpétrées par des éléments et groupes armés qui opèrent dans les régions du nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

Selon la Mission de l'ONU en RDC (MONUC), des cas de pillages et de viols systématiques ont été constatés pendant l'occupation du territoire Mambassa à la fin de l'année dernière par des éléments du Mouvement de libération congolais (MLC) et du Ralliement congolais pour la démocratie-National (RCD-N). Ces hommes se seraient également rendu coupables d'exécutions sommaires et d'enlèvements.

L'équipe d'enquête de l'ONU, dépêchée sur place à la fin du mois dernier pour vérifier les accusations portées par les habitants, a interrogé 368 personnes, victimes et témoins des abus, pendant 15 jours. Les enquêteurs ont déterminé à cette occasion que parmi les personnes exécutées et mutilées figurent aussi des membres de la communauté des Pygmées contraints à fuir la forêt tropicale.

Le nombre total des victimes n'a pas pu être déterminé avec précision à l'heure actuelle.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.