AIEA : la Corée du Nord a franchi une étape inquiétante

26 décembre 2002

Les récentes actions entreprises par la République populaire démocratique de Corée pour relancer ses installations nucléaires de Nyongbyong sont une source de grande inquiétude, a déclaré aujourd'hui le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Les récentes actions entreprises par la République populaire démocratique de Corée pour relancer ses installations nucléaires de Nyongbyong sont une source de grande inquiétude, a déclaré aujourd'hui le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) (site en anglais). Mohamed ElBaradei a précisé également que la Corée du Nord n'avait actuellement aucune raison légitime d'utiliser du plutonium à des fins pacifiques.

Par ailleurs, le chef de l'AIEA a indiqué que ses services étaient sur le point de publier un rapport sur la récente évolution en Corée du Nord, destiné au Conseil des Gouverneurs de l'AIEA qui devrait se réunir dans la première semaine de janvier pour examiner la suite à donner à cette affaire.

Dans son rapport, M. ElBaradei devrait vraisemblablement annoncer qu'en raison du démantèlement des dispositifs de surveillance, son agence ne serait plus en mesure de garantir que la Corée du Nord ne détourne pas du matériel nucléaire à des fins militaires.

Il a également rappelé qu'il était impossible depuis 1993 de vérifier que tout le matériel nucléaire présent sur le territoire de la Corée du Nord avait bien été déclaré et soumis au régime de garanties de l'AIEA.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.