L'ONU reprend les entretiens avec les scientifiques qui ont participé au programme d'armement iraquien

24 décembre 2002

Après une interruption de quatre ans, les inspecteurs des Nations Unies ont repris aujourd'hui leurs entretiens avec les scientifiques qui ont participé au programme d'armement iraquien. Un premier expert iraquien a été questionné ce matin à l'Université technique de Bagdad.

Un porte-parole de l'ONU a indiqué qu'un groupe d'inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui visitait l'Université, avait demandé à s'entretenir en privé avec un scientifique iraquien sur place des activités techniques en Iraq. "Celui-ci a donné son accord, et l'entretien s'est déroulé dans une salle choisie au hasard, sans caméras ni microphones", a précisé le porte-parole.

Pendant ce temps, une autre équipe de l'AIEA s'est rendue à l'usine électronique Salah al Din, qui produit des radars, du matériel de communications militaire et des articles à usage civil. L'usine a été associée au programme nucléaire iraquien jusqu'en 1990.

Pour leur part, deux équipes d'experts de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection de l'ONU (CCVINU) ont visité, respectivement, les installations de l'usine Al Nidaa, au sud de Bagdad, qui produit des pièces pour missiles et inspecté l'usine Abdul Kareem Abass, qui est la seule dans le pays à fabriquer un engrais utilisé dans la production de combustible solide. Un troisième groupe d'experts de la CCVINU s'est rendu sur trois sites: Tarmiya, Baquba et Taji, qui participent à divers titres à la construction des missiles du type Al-Samood.

En même temps, des inspecteurs spécialisés dans l'armement biologique visitaient le Collège de médecine vétérinaire de l'Université de Bagdad à Abu Ghraib, alors que d'autres se rendaient aux brasseries de la Société nationale d'alimentation iraquienne. Enfin, deux autres équipes d'experts en armement chimique de la CCVINU inspectaient la usine de munitions Hutten et les installations pétrolières de la région de Basra.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.