La délégation du Conseil de sécurité constate que des "progrès considérables" ont été accomplis au Kosovo, mais qu'il "restait à faire"

19 décembre 2002

La délégation du Conseil de sécurité rentré lundi d'une visite de trois jours au Kosovo et à Belgrade a constaté que "des progrès considérables" avaient été accomplis au Kosovo, mais qu'"il restait beaucoup à faire", notamment dans le domaine du respect des lois et du retour des minorités ethniques.

La délégation du Conseil de sécurité rentré lundi d'une visite de trois jours au Kosovo et à Belgrade a constaté que "des progrès considérables" avaient été accomplis au Kosovo, mais qu'il "restait beaucoup à faire", notamment dans les domaines du respect des lois et du retour des minorités ethniques.

Dans un rapport rendu public aujourd'hui sur les conclusions de sa tournée, la délégation d'ambassadeurs s'est félicitée du succès des élections législatives et municipales organisées cette année dans la province, qui ont abouti à la création d'institutions intérimaires autonomes.

En revanche, la délégation note que les progrès enregistrés à ce jour au Kosovo sont largement imputables aux efforts déployés par la communauté internationale, car l'engagement des autorités locales en faveur de ces processus est "moins ferme que ce qu'on pouvait espérer".

Lors d'une session d'information du Conseil de sécurité, qui s'est déroulée cet après-midi, le chef de la délégation, l'Ambassadeur norvégien Ole Peter Kolby, a estimé pour sa part que la définition d'objectifs précis à atteindre par la Mission de l'ONU au Kosovo (MINUK) devrait contribuer à l'évolution de la province vers une société démocratique et multi-ethnique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.