Aller au contenu principal

L'envoyé spécial de l'ONU en Angola affirme qu'il faudra consolider la paix et la réconciliation nationale dans ce pays

L'envoyé spécial de l'ONU en Angola affirme qu'il faudra consolider la paix et la réconciliation nationale dans ce pays

Ibrahim Gambari
Lors d'une intervention ce matin devant le Conseil de sécurité, l'envoyé spécial de l'ONU en Angola a affirmé que la communauté internationale se devait de contribuer à la consolidation de la paix et de la réconciliation nationale dans ce pays.

Faisant un premier bilan des activités de la Mission de l'ONU en Angola, Ibrahim Gambari a affirmé qu'en quatre mois d'existence, la Mission avait réussi à s'engager dans de nombreux domaines, comme la promotion des droits de l'homme et la coordination de l'aide humanitaire, et avait apporté son concours aux opérations de désarmement, de démobilisation et de réinsertion exécutées par les autorités de Luanda.

Toutefois, a dit M. Gambari, la situation humanitaire du pays restait extrêmement précaire. Il a fait appel à la communauté internationale pour qu'elle "redouble d'efforts" dans son soutien financier et technique aux autorités angolaises.

L'envoyé spécial a par ailleurs précisé qu'une conférence des donateurs pour l'Angola était prévue à Bruxelles au premier trimestre de l'année prochaine.