L'ONU réaffirme que l'insécurité demeure le principal obstacle au processus de paix en Afghanistan

13 décembre 2002

Un haut responsable de l'ONU aux opérations de maintien de la paix a réaffirmé aujourd'hui que l'insécurité demeurait le principal obstacle au processus de paix en Afghanistan.

Dans une déclaration au Conseil de sécurité, Hédi Annabi a salué la décision du Président afghan Karzaï de mettre sur pied une nouvelle armée afghane forte de 70 000 hommes, et lancé un appel à la communauté internationale pour qu'elle consente le soutien financier nécessaire à la réforme du secteur sécuritaire, "indispensable au processus de paix".

Déplorant la poursuite des affrontements claniques et les violations des droits de l'homme aux niveaux régional et local, M. Annabi a estimé que les violences à l'égard des minorités, des femmes et des enfants, étaient imputables à l'absence de l'autorité de Kaboul sur l'ensemble du territoire.

"Il y a pas mal de choses dont on peut être fier en Afghanistan, mais nous n'en sommes pas encore au point où la communauté internationale peut se permettre de faire preuve de complaisance", a averti M. Annabi.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.