Le secrétaire général exprime sa préoccupation au sujet de la décision nord-coréenne de réactiver ses installations nucléaires

13 décembre 2002

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a exprimé sa préoccupation au sujet de la récente décision des autorités de la République populaire démocratique de Corée de lever le gel sur leurs installations nucléaires, observé depuis 1994, et de reprendre l'exploitation et la construction de centrales nucléaires pour créer de l'électricité.

Dans un communiqué publié aujourd'hui, le secrétaire général appelle les autorités de Pyongyang à se conformer aux accords de sécurité concernant ces installations, à coopérer pleinement avec les représentants de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) (site en anglais), et à éviter "tout acte unilatéral" de nature à compliquer la mission de l'AIEA dans le cadre de cet accord.

Pour sa part, le directeur de l'AIEA, Mohamed ElBaradei, a affirmé lors d'une conférence de presse que si la Corée du Nord entendait faire fonctionner ses installations nucléaires, leur fonctionnement devait se conformer à certaines normes de sécurité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.