A l'occasion de la Journée des droits de l'Homme, l'ONU appelle au respect de la primauté du droit

A l'occasion de la Journée des droits de l'Homme, l'ONU appelle au respect de la primauté du droit

A l'occasion de la célébration de la Journée des Droits de l'Homme, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a appelé au respect de la primauté du droit et à la fin de la pratique de l'impunité des responsables des violations dans ce domaine.

A l'occasion de la célébration de la Journée des droits de l'Homme, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a appelé au respect de la primauté du droit et à la fin de la pratique de l'impunité des responsables des violations dans ce domaine.

Pour sa part, le Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Sergio Vieira de Mello, a déploré qu'en dépit des progrès enregistrés en matière de respect des droits de l'homme, de nombreuses violations étaient signalées encore dans le monde.

De son côté, le Président de l'Assemblée générale, Jan Kavan (République tchèque), a noté que 54 ans après l'adoption par l'Assemblée générale de la Déclaration universelle des droits de l'homme, les principes qu'elle contient sont toujours bafoués dans de nombreux pays. Il s'est prononcé pour un renforcement des capacités de prévention de l'ONU, afin de doter l'Organisation des outils nécessaires pour atténuer les crises naissantes dans le monde.

Cette Journée a été commémorée par ailleurs dans toutes les représentations de l'Organisation dans le monde, en particulier au Timor-Leste et en Afghanistan. Au Timor Leste, le Gouvernement a marqué cette Journée en ratifiant les sept traités fondamentaux des droits de l'homme.