L'ONU commence à étudier en détails la Déclaration iraquienne

L'ONU commence à étudier en détails la Déclaration iraquienne

media:entermedia_image:81ef10f0-7e2c-42f8-9e5e-df009d2ec25d
Un porte-parole de l'ONU a annoncé ce matin que les experts de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection (CCVINU) et de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) avaient commencé à étudier le document de 12 000 pages qui leur a été remis samedi soir par les autorités iraquiennes, et qui détaille le programme militaire de l'Iraq, notamment en matière d'armes de destruction massive.

Un porte-parole de l'ONU a annoncé ce matin que les experts de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection (CCVINU) et de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) (site en anglais) avaient commencé à étudier le document de 12 000 pages qui leur a été remis samedi soir par les autorités iraquiennes, et qui détaille le programme militaire de l'Iraq, notamment en matière d'armes de destruction massive.

A ce propos, la Présidence du Conseil de sécurité de l'ONU a annoncé (en anglais) hier soir qu'elle avait l'intention d'accorder l'accès à la Déclaration iraquienne à ceux des membres du Conseil suffisamment compétents pour ne pas propager involontairement certaines informations sensibles sur le plan technique. La Présidence du Conseil a précisé que l'examen du document se ferait en coopération étroite avec la CCVINU et l'AIEA, et qu'elle participerait à la rédaction d'une version de travail de ce rapport technique.

A son arrivée ce matin au siège de l'ONU, le secrétaire général Kofi Annan a prêché la prudence, affirmant que les inspecteurs de l'ONU auraient besoin de temps pour analyser ce texte avant de se prononcer sur sa véracité.

En attendant, les experts de l'ONU en Iraq ont continué aujourd'hui leur travail d'inspection sur place.