Bosnie-Herzégovine: Kofi Annan affirme que la présence de l'ONU a permis de poser les jalons du redressement post-conflictuel du pays

6 décembre 2002

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a affirmé que l'objectif de la Mission de l'ONU en Bosnie-Herzégovine (MINUBH) qui était de réduire le plus possible l'ingérence policière dans la vie politique du pays avait été atteint. La présence de la MINUBH a ainsi largement contribué, à son avis, à la reprise de l'après-guerre dans le pays.

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a affirmé que l'objectif de la Mission de l'ONU en Bosnie-Herzégovine (MINUBH) qui était de réduire le plus possible l'ingérence policière dans la vie politique du pays avait été atteint.

La présence de la MINUBH a ainsi largement contribué, à son avis, à la reprise de l'après-guerre dans le pays.

Dans un rapport rendu public aujourd'hui sur les activités de la MINUBH, dont le mandat expire à la fin du mois, le secrétaire général note par ailleurs que l'établissement d'un climat sécuritaire stable avait en outre encouragé plus de 250 000 réfugiés à retourner chez eux.

En dépit des hautes normes de sécurité achevées en Bosnie-Herzégovine, prévient toutefois le secrétaire général, d'importants progrès restaient à réaliser, notamment dans les domaines de l'établissement de la primauté du droit, et de l'élimination de la corruption et du crime organisé dans la région.

Le rapport du secrétaire général fera l'objet d'un examen du Conseil de sécurité jeudi prochain, en la présence du Haut Représentant pour le pays, Jacques Klein, des trois membres de la Présidence bosniaque et du Premier Ministre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.