Kofi Annan estime que le terrorisme est l'un des principaux fléaux qui menace les populations civiles en temps de guerre

4 décembre 2002

L'exploitation sexuelle des enfants, le pillage des ressources naturelles et le terrorisme constituent les principaux fléaux dont il faut protéger les populations non-combattantes en temps de guerre. C'est ce qu'affirme un rapport du secrétaire général de l'ONU publié ce matin.

Le rapport applaudit à ce propos les efforts de l'ONU pour que des mesures de protection des groupes vulnérables soient intégrées dans la concept des opérations de maintien de la paix et de secours d'urgence de l'Organisation.

"Les hommes, les femmes et les enfants déplacés par les conflits ou autres désastres sont parmi les populations les plus vulnérables de la planète. Ils se tournent vers les Nations Unies et leurs partenaires humanitaires pour trouver un abri ou un refuge", affirme le secrétaire général.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.