Le chef du HCR se préoccupe des perspectives d'une crise humanitaire en Côte d'Ivoire

3 décembre 2002
Ruud Lubbers

Préoccupé par les perspectives d'une crise humanitaire en Côte d'Ivoire, le chef de l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR), Ruud Lubbers, a demandé aux pays de l'Afrique de l'Ouest de maintenir leurs frontières ouvertes aux civils innocents surpris par l'intensification des combats dans ce pays.

En réponse à la situation instable qui prévaut en Côte d'Ivoire, le HCR a déjà lancé un appel d'urgence de 6,1 millions de dollars destiné à couvrir les frais des opérations humanitaires prévues dans ce pays dans les trois prochains mois. L'Agence craint par ailleurs que les principes humanitaires élémentaires ne soient pas respectés et que les réfugiés soient forcés à s'impliquer dans les combats. "Je demande à tous les gouvernements de la région d'autoriser le libre passage des réfugiés et des civils qui fuient les violences", a déclaré M. Lubbers.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.