L'ONU s'inquiète de l'intention des autorités russes de fermer un camp de réfugiés tchétchènes en Ingouchie

27 novembre 2002

Dans un communiqué publié aujourd'hui, Kenzo Oshima, coordinateur de l'ONU pour les secours d'urgence, a exprimé sa préoccupation devant l'intention affichée par les autorités russes de fermer le 1er décembre le camp de réfugiés tchétchènes d'Aki Yurt, en Ingouchie.

Le camp abrite plus d'un millier de personnes déplacées de Tchétchénie, qui ont fui les combats qui ont fait rage dans leur république. Bien que disposés à rentrer éventuellement chez eux, ces réfugiés rechignent à le faire tout de suite, en raison de l'insécurité qui règne en Tchétchénie, ainsi que du manque de logements et de la pénurie d'emplois dont souffre la région.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.