Un nouveau rapport de l'ONU révèle que le sida contribue à l'aggravation de la famine en Afrique australe

26 novembre 2002

Un rapport publié aujourd'hui par le Programme anti-sida de l'ONU (ONUSIDA) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme que l'épidémie du sida contribue à l'aggravation de la pénurie alimentaire en Afrique australe.

Un rapport publié aujourd'hui par le Programme anti-sida de l'ONU (ONUSIDA) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme que l'épidémie du sida contribue à l'aggravation de la pénurie

alimentaire en Afrique australe. La maladie a en effet décimé la main d'oeuvre agricole de ces pays, provoquant la chute des productions agricoles et des revenus des ménages.

Selon l'étude, sur les 26 millions de personnes de cette région, plus de cinq millions d'adultes et 500 000 enfants de moins de 15 ans sont séropositives.

Le rapport indique par ailleurs que sept millions d'ouvriers agricoles de 25 pays africains sont morts du sida depuis 1985; rien qu'en 2001, le virus meurtrier a tué près d'un demi-million d'habitants des six pays d'Afrique australe les plus menacés par la famine - le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, le Swaziland, la Zambie et le Zimbabwe.

Le rapport, consacré à la situation de l'épidémie dans le monde, affirme également que la propagation du sida est la plus rapide dans de nouvelles régions de la planète comme l'Europe de l'Est et les républiques d'Asie centrale, où l'on signale plus de 250 000 de nouveaux cas de séropositivité en 2002.

L'étude estime qu'il y a à présent quelque 42 millions de personnes séropositives dans le monde.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.